L'histoire de la coopérative d'Adropur

Les ingrédients secrets de Corneville

À l’hiver 1977, Serge Pagé, Jocelyn Dazé, Michel Schiele et Mario Corriveau se rendent à Saint-Hyacinthe pour veiller à la construction de la fromagerie de St-Hyacinthe. Les premiers employés du fromager français Jean Lovenbruck sont impatients de mettre la main à la pâte. Ils assisteront le grand maître dans la confection de sa nouvelle gamme de produits locaux. Lovenbruck fait venir de Normandie un équipement Cartier particulier et, à l’été 1978, la fromagerie est prête à produire ses premiers fromages affinés : un camembert, un brie, un chèvre, un fromage à fondue et une crème de camembert à tartiner.

Les employés créent également un fromage dont la réputation n’est plus à faire dans la région, le fromage de taverne. Élaboré à partir d’un mélange fin de cheddars jeune et vieux, d’échalotes et de bière, on en trouve également une variation à base de vin ou de brandy. Ce petit chef-d’œuvre de bon goût, les fromagers adorent le façonner.

En 1990, Agropur reprend la tradition de fabrication du fromage de Corneville, ajoutant à la liste de ses régals de nouvelles spécialités, telles que la ricotta. En croissance constante depuis sa mise sur pied, la fromagerie n’a fermé ses portes qu’une seule semaine dans toute son histoire, et ce, afin de remplacer la chaîne de fabrication Cartier devenue désuète.

De nos jours, Corneville produit quantité de variétés de fromages aussi délicieuses qu’inspirantes. La famille s’est agrandie et compte maintenant quelque 175 employés, dont Serge, Jocelyn, Michel et Mario, les quatre artistes fromagers à l’origine de notre histoire. Quatre ingrédients secrets qui font des recettes de la fromagerie de St-Hyacinthe de véritables succès, et qui continuent de transmettre leur savoir et leur passion après plus de 30 ans de collaboration. À eux quatre, ils confèrent à l’ensemble de nos fromages de Corneville leur saveur locale si particulière. Une histoire d’amour qui mérite d’être partagée.

Get Adobe Flash player

L'histoire de la coopérative d'Adropur